Cela faisait longtemps que la pop française n’avait pas connu une génération si prolifique. Entre pop aérienne, musique indé, french touch, post punk, industriel, disco, funk, hip-hop, romance, ego trip, absurde, influences sixties ou eighties, la scène française expérimente.

80′

Les années 80 ont durablement marqué cette génération. Beaucoup descendent d’Elli et Jacno ou se revendiquent comme héritiers du couple Michel Berger/France Gall.

La new-wave est aussi l’une de leurs principales influences. Cependant les lignes de claviers parfois étouffantes qui marquent ce mouvement sont beaucoup plus épurées. Cette Nouvelle Vague française ne retombe pas dans les travers passés.

Non, tout n’était pas mieux avant !

Il y a 5 ans, Lescop débarquait avec la Forêt et, avec ce morceau, tout un package d’influences : Etienne Daho, Taxi Girl, Joy Division. Un retour aux sources qui fait du bien : une ligne de basse simple, efficace, un synthé répétitif, une guitare criarde ; des paroles en français s’ajoutant à cette pop froide.

Car oui, longtemps monopolisée par la variété française le français fait son grand retour.

La Femme

Un an avant, un groupe trans-genres renversait la pop, tant au niveau sonore qu’au niveau esthétique avec le titre Sur la planche. La Femme mêle l’esprit des 60’s avec l’esprit des 80’s. Côté esthétique, le collectif joue avec les genres, les identités : la déferlante La Femme a fait couler beaucoup d’encre, et conquis les cœurs. Le groupe est une influence majeure de cette nouvelle génération.

En 2014 arrive Christine et ses Queens. La jeune femme brise les barrières musicales : Christophe, chanteur révolutionnaire des 70’s, et Kanye West, rock star de notre époque comme il aime s’appeler, peuvent cohabiter dans un même corps . Une brèche est ouverte.

Nouvelle génération

Aujourd’hui, une nouvelle génération d’artistes talentueux profite de ce défrichement pour mélanger les styles et décloisonner les barrières de la musique française : The Pirouettes, Cléa Vincent, Las Aves, L’impératrice, Paradis, Vendredi sur Mer, Corine, Bagarre, Agar Agar, Faire, Fishbach, VOYOV, Flavien Berger, Grand Blanc, Kid Francescoli, Pépite, Pi Ja Ma, Juliette Armanet ou Clara Luciani pour ne citer qu’eux.

Tous ne chantent pas en français, tous n’ont pas un son new-wave, mais tous jonglent avec les possibilités qui s’offrent à eux. Toutes ces années d’invention de genres, de styles ont laissé un héritage. Un héritage bien exploité un France, de l’ego-trip amoureux des Pirouettes sur des sons 80’s épurés et mélangés à de la pop électro en passant par le son assumé années 80 de Fishbach, à mi-chemin entre Desireless et Depeche Mode. Ou encore par le hip-hop engagé des toulousains de Las Aves, directement inspiré de l’artiste anglaise M.I.A. mais aussi par L’impératrice qui puise ses influences dans la french touch et dans les musiques de films des compositeurs tels que Cosma, Lai, Legrand, De Roubaix . Enfin, la bande complètement déjantée de Bagarre qui mixe hip-hop, new-wave, électro. Cette génération est un merveilleux tourbillon d’influences.

Que des potes !

Tous ces artistes se côtoient, partagent la même scène un soir, faisant la première partie de l’un, jouant avec l’autre. C’est une bande de copains. Des concerts à thèmes sont organisés dans les petites salles parisienne avec Cléa Vincent en chef de file. Le label indépendant Microqlima propose également des évènements mettant en avant des artistes de cette Nouvelle Vague.

La pop française se réinvente tout comme la scène rap ou électro française. On aurait pu parler de la révolution qu’effectue aujourd’hui Jacques dans la musique électro avec ses bruits de verres, de roue de vélo ou de métal pour dire ô combien nos Frenchies sont talentueux mais je pense que vous l’avez déjà compris :

Non, tout n’était pas mieux avant.

Evénements :

• Facebook

lestroisbaudets.com

image de couverture : © Jeff Kravitz/FilmMagic for Bonnaroo Arts and Music Festival